Discussion de DJI Goggles

Publié le par HobbyGaGa

     Dès Juillet l'année dernière, nous avons discuté de la relation entre le drone et visiocasque et DJI pourrait prédire à base Inspire 1 drone et publier un drone qui soutient une transmission d'image vidéo panoramique.

     Il ne devait pas devenir une réalité, mais DJI n'a pas renoncé à un tel affichage en tête monté , ce qui peut grandement optimiser l'expérience aérienne du produit, donc il nous voyons maintenant DJI lunettes.

     Par DJI Goggles , on peut obtenir une bonne expérience du vol . Sa technologie facsinée et l’effet de vue excellente.... Pour les amateurs de DJI , je crois que c’est un cadeau.

     Pourtant, il existe encore des limites.

     DJI Goggles se divise en deux partie: le serre tête et le module d’affichage.

     Le module d'affichage comporte deux pièce d’écrans de LED 1080P en 5 pouces. DJI est très intelligemment et les met respectivement à l’avance et à la cime du module d'affichage. Toutes les clés sont disposées sur le côté droit de l'écran, il peut opérer facilement par une seule main. L’interaction principales de DJI Goggles sont nécessaires pour compléter le pavé tactile. Ce pavé tactile soutient deux doigts, glissade par un doigt et cliquer, répondre très rapidement, ou même trop sensible.

      “Commode” et “Solide” sur la porte , DJI choisit la première. Le niveau fixé s’est limité par la forme de la tête d'un utilisateur . DJI Googles n’ajuste que l’intensité du serre tête en avant et en arrière. Si votre tête est un peu largeur, ces lunettres n’utilisent pas.

     La sentation de la tête lourd et pieds faibles est évidente.Bien que DJI dispose ses pièce importantes dans le serre de tête , il existe encore cette sentation pour les usagers.

     L’opération cénesthésique risque de tomber. Le module d’affichage est plus lourd, il existe donc une risque de tombée accidentellement quand vous baissez la tête ou regradez ed’en haut.Les personnes suent facilement ou ont les cheveux longues , doivent faire attention à ce point. De plus , sur l’opération cénesthésique , c’est une fonction très intéressante. Mais sa praticité n’est pas très haute. Tout d’abord, les taux des images par seconde sont légèrement inférieur, ainsi que retardé. Puis, cette opération est très sensible.Je discute sur la mode head tracking. Si vous utilisez la mode de head tracking pour l’aérophotographie,le fonctionnement del’antichoc qui ne sert à rien par 3 axis-gyro de nacelle.

     En bref , toute les choses ont l’épée à double tranchant. Elles existent les points forts mais aussi des points faibles. Pour moi, je veux donner une critique pour DJI Googles --- il vaut une tentative.

Publié dans DJI, dji goggles, lunettes, fpv

Commenter cet article